Accueil
Histoire
Les poètes
Engagement ?
Raisons
Trop engagé ?
Commentaires
Vocabulaire
Petit Plus...
Pour Finir

L'engagement passe-t-il par l'écriture ?

 

Commençons par se poser la question nous même, et surtout par la poser à notre entourage. Pour cela, nous avons fait un sondage au lycée, et après des 3°.

-72% d'entre eux estiment que la poésie engagée est toujours de la poésie

-18% sont d'avis, à l'instar de René Char et de Benjamin Péret que l'engagement politique gâche la magie du texte

Les 10% restants ne se prononçant pas...

Ces chiffres sont assez révélateurs de monde contemporain. En effet, les jeunes sont en contact régulier avec ce type de poésie, si nous considérons que les textes des chansons sont de la poésie. Des rappeurs, des chanteurs de variété expriment de plus en plus leurs opinions dans leurs chansons, tels MC Solaar, Michel Sardou, ou d'autres. Cette poésie engagée fait donc un peu parti de notre quotidien. Ces mêmes élèves ont défini en majorité comme un forme différente qu'un simple texte pour défendre, dénoncer une cause ou exprimer une opinion politique ou sociale.

Nous avons recueilli un témoignage d'une jeune fille en fac de lettres modernes. Le voici:

 

Pendant mes 3 ans d'histoire de l'art on a souvent étudié les formes d'engagement dans l'art (notamment pendant la guerre 14-18 en Allemagne ou encore en France).
Le débat est donc souvent revenu : l'art doit il être nécessairement engagé ?moi je vais donner mon avis qui peut sans doute être de bonnes pistes...
l'art et donc la poésie qui en est une forme est un moyen d'expression personnelle... effectivement il réalise l'imaginaire... mais pas seulement. Depuis toujours l'homme cherche aussi a représenter le réel... et parfois le réel est à dénoncer. Un poème engagé reste un poème; seul le propos change. On peut prendre un exemple simple de la littérature : Voltaire et les contes philosophiques. Tout le monde s'accorde à dire que c'est un grand écrivain et qui en son temps était engagé... donc aucun problème dans ce cas là. (autres exemples : Guernica de Picasso, de nombreux tableaux de Goya) Ensuite n'oublions pas que l'art peut être une forme de dissimulation pour dénoncer quelque chose (exemple : les fables de la fontaine, les textes de Brassens) et c'est là une véritable technique artistique que de dénoncer quelque chose de façon plus ou moins dissimulé par un système analogique. (n'oublions pas la censure, les pays de dictature ou les moyens d'expression sont bafoués)
Dans le cas de la poésie tu peux rechercher du côté d'Aragon (poèmes magnifiques qui dénoncent pourtant quelque chose), ou encore Pablo Neruda, poète chilien, prix Nobel de littérature, qui a pourtant défendu une justice sociale et humaine à travers ses textes.

BREF pour moi un poème engagé reste un poème s'il en respecte une technique (qui peut d'ailleurs tellement évoluer qu'au jour d'aujourd'hui il n'y a plus vraiment de règles). Même si l'art est là pour nous faire rêver, il n'en est pas moins un reflet de la vie, de l'homme et de ses sentiments... qui peuvent être en prise directe avec la réalité historique. Le débat s'amorce alors plutôt vers "l'artiste est il là uniquement pour nous conter fleurette ?"..... moi je ne pense pas, les artistes ont été le plus souvent présents pour dénoncer l'horreur de certaines choses (primo Levi, si c'est un homme) et c'est leur choix. Un choix à faire comme axe artistique, mais un écrivain engagé comporte tout de même le mot écrivain (pour moi la question ne se pose même pas...)

voilà. Je sais pas si ça t'a aidé à y réfléchir mais ce débat s'est souvent imposé à moi les soirs de grande solitude ou même avec d'autres personnes... ce n'est pas un débat simple, mais l'art est l'expression du cœur... et l'artiste n'a en général pas un cœur fermé sur le monde qui l'entoure... (après il y a eu les poètes collabo avec l'état en 1945, comme certains cinéastes... c'est encore un autre problème de conscience morale...engagé... tout dépend de quel bord...)

 

Maintenant, recherchons ce que pensent les "grands poètes" qui ont vécu cette époque et qui ont choisis ou non de s'engager.

~> Suite <~